Végétarisme, mon déclic par la lecture

Hello

J’espère que vous allez bien ! Cet article est le premier d’une toute nouvelle catégorie sur le blog : Végéta*isme 🙂 En effet, peut-être que vous l’avez ressenti dans les derniers articles que j’écrivais mais je suis désormais végétarienne (à tendance végétalienne) depuis environ 6 mois. Je souhaitais aborder ce sujet sur le blog et qu’il y tienne une grande place car changer de régime alimentaire n’est pas des plus aisés. J’ai à cœur que ces articles puissent aider certains ou certaines d’entre vous à franchir le pas en ayant une bonne partie des clefs en main pour ne pas compromettre votre santé.

Devenir végéta*ien(nne) est un choix très personnel et cela fait bien plus de 6 mois que j’y pensais : on ne décide pas en un claquement de doigt d’opérer un tel changement. C’est pourquoi je vais vous faire part de mon cheminement qui s’est principalement effectué par la lecture ! Personnellement, je me suis épargnée les documentaires de plusieurs heures sur la souffrance animale car j’étais incapable de m’infliger de telles images… De plus, pour moi, la souffrance animale n’est pas une des seules raisons pour laquelle il me tenait à cœur de franchir ce pas (même si je vous l’accorde c’est l’une des plus connues). Pour celles et ceux qui sont dans mon cas, je vais vous présenter les livres qui m’ont ouvert l’esprit et qui m’ont renforcé dans mon nouveau choix de vie.

« No Steak » d’Aymeric Caron : la référence

No SteakCe livre a été une véritable révélation : la preuve, ma décision de devenir végétarienne s’est confirmée purement et simplement à la lecture de ce bouquin ! J’y ai découvert cette facette extraordinaire d’Aymeric Caron : un homme plein de compassion et absolument pas moralisateur dans ses propos. J’ai appris énormément de choses et on peut dire que ce livre m’a ouvert l’esprit. Caron y aborde vraiment toutes les raisons qui poussent au végéta*isme : les raisons écologiques, éthiques, économiques ou encore les bénéfices à en tirer pour notre santé. J’ai aimé d’autres arguments que l’on aborde moins comme l’incohérence de notre comportement avec les animaux.

Bref, pour les curieux ou pour une première lecture sur le sujet, « No Steak » est définitivement un bon choix : ce livre tient désormais une grande place dans ma bibliothèque.

Lien Amazon

« Faut-il manger les animaux ? » : le volet élevage industriel

Faut-il manger les animauxJonathan Safran Joer eut l’envie d’enquêter sur le sujet à la naissance de son fils lorsque s’est posé la question de savoir comment le nourrir au mieux. Je préfère prévenir que ce livre sera assez difficile à lire pour certains passages : l’auteur dérange en révélant les souffrances des animaux au cours de leur triste vie et au moment de leur abattage. Des poissons à la volaille en passant par le porc pour finir par le bœuf : tout le monde y passe ! Safran Foer remet en question notre système industriel actuel et pointe également du doigt le paradoxe entre animaux de compagnie et animaux d’élevage. De nombreuses fois dans l’ouvrage, il compare le traitement que l’on inflige aux vaches/porcs/poules à ce qu’il en serait s’il s’agissait de son chien : cela change notre vision des choses !

« Faut-il manger les animaux ? » est un livre très complet sur l’élevage industriel et définitivement, plutôt que de regarder un documentaire atroce, sa lecture m’a largement suffit à prendre l’ampleur de la réalité des choses !

Lien Amazon

« L’enquête Campbell », le volet santé

L'enquête CampbellCet ouvrage m’a littéralement charmée ! Moi qui accorde un grand intérêt à ma santé, l’enquête réalisée par le docteur T. Colin Campbell m’a renforcée dans l’idée que j’avais définitivement fait le bon choix en devenant végétarienne. Composé de 4 grandes parties, l’ouvrage traite tout d’abord de la célèbre China Study puis l’auteur fait état des différentes maladies de la prospérité causée par l’alimentation occidentale, il nous livre ensuite son guide de la bonne alimentation basé sur l’ensemble des études et recherches en nutrition qu’il a menée tout au long de sa vie. Enfin, Campbell finit par une partie très intéressante : « pourquoi n’avez-vous pas entendu parler de tout cela avant ? ». Tout un programme !

Ne prenez pas peur : nul besoin d’avoir bac +8 en nutrition pour comprendre ce livre car il est très accessible et c’est sûrement cette vulgarisation (dans le bon sens !) qui a expliqué le succès de cet ouvrage vendus à plus d’un million d’exemplaires aux USA. Je conseille vraiment ce livre à ceux et celles qui font de leur santé leur priorité.

Lien Amazon


J’espère que cet article vous aiguillera dans vos lectures pour ceux qui souhaitent en connaître plus sur le sujet ! Pour ceux qui se sont renseignés sur le sujet, quel biais avez-vous utilisé ? Livres ? Reportages ? A bientôt pour un nouvel article, dans cette nouvelle catégorie ou dans une autre hihi 😀

Signature

Publicités

2 commentaires sur « Végétarisme, mon déclic par la lecture »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s