Au secours, je suis blessée !

Hello

C’est un peu l’histoire de ma vie depuis ces derniers mois. Si vous avez vu mon article sur les 10km de l’Equipe, vous savez que j’enchaine blessure sur blessure en ce moment ce qui me freine beaucoup en course à pied. Au départ, cela m’a beaucoup affectée voire carrément déprimée car j’avais vraiment à cœur d’atteindre certains objectifs de vitesse cette année. Au-delà de la douleur physique, une blessure peut avoir une véritable incidence psychologique pour les sportifs. Le temps est passé et j’ai réussi à faire avec et je voulais vous livrer des conseils issus de ma propre expérience. Bien sûr, j’espère que cet article ne vous sera pas utile car cela voudra dire que vous n’êtes absolument pas blessé(e) ! 🙂

 

EcouteZ votre corps

 

Si vous êtes sportif(ve)s, c’est que, bien souvent, vous voulez faire du bien à votre corps. Soyez-attentif(ve)s aux signes que celui-ci vous envoie. Bien-sûr sans tomber dans l’hypocondrie : une ampoule au pied ne compte pas 😉 ! Essayez de détecter les douleurs qui ne sont pas de simples petits bobos passagers : une gêne au genou qui se transforme en douleur récurrente, un muscle qui tire, qui lance… Plus vous anticipez, plus le problème sera pris en compte rapidement et plus vite vous serez soigné(e)s ! Il s’agit vraiment de l’étape la plus importante dans la prévention des blessures et vous en êtes le seul acteur : personne ne peut ressentir ces choses pour vous.

Réfléchissez également aux circonstances dans lesquelles votre blessure est apparue pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. En effet, on se blesse rarement par manque de chance. La plupart du temps, il y a une réelle explication : soit que vous ayez abusé au niveau des entraînements, soit que vous ayez des carences alimentaires, un manque de sommeil, de repos ou d’hydratation. Essayez de prendre du recul et de faire le point sur ce qui pourrait être à l’origine de votre mal. Pour ma part, je pense que ma blessure est une combinaison de facteurs entre le surentraînement, le surmenage (la période de partiels…) et également mon traitement de Roaccutane (pour l’acné) qui n’a pas dû aider !

 

Soyez raisonnables et consultez

 

Evidemment une fois qu’une douleur apparaît, on freine la cadence et si la douleur persiste, il sera nécessaire de se mettre au repos total. Cette étape est la plus difficile mais elle est cruciale ! Plus la mise au repos commencera tôt et moins les conséquences seront importantes. Si le repos ne suffit pas, il faudra s’en remettre à plus qualifié que nous et consulter un médecin voire un spécialiste. Ce n’est pas faire preuve de « faiblesse » que de consulter ou prendre un traitement. Au contraire, les professionnels de santé vous prodigueront de précieux conseils qui permettront d’accélérer la guérison.

Respectez scrupuleusement ce que vous dirons les médecins. Jusque là, les astuces de mon kiné, de ma podologue ou de mon médecin généraliste m’ont toujours soulagée ! Parmi celles-ci, je pense aux étirements insolites de ma podologue ou l’arrêt du lactose pour mieux soigner ma tendinite. Je n’hésite jamais à consulter en cas de douleurs suspectes et « durables ».

 

Continuez le sport

 

Et là vous vous dites que je raconte vraiment n’importe quoi dans cet article… Mais non, vraiment pas ! Il est important de garder la forme pendant une blessure alors hors de question d’adopter le mode plaid-canapé 😉 ! De toute façon, je pense qu’il s’agira du premier conseil de vos médecins : entretenir le cardio par de l’entraînement croisé, soulager les articulations grâce à des sports portés (natation, vélo…). Toute personne blessée a entendu cela au moins une fois je pense, non ? Qui sait, peut être que par cette même occasion un runner se trouvera une passion pour le cyclisme ? 🙂

Tout ce que vous ferez vous sera bénéfique à partir du moment où vous respectez les consignes des médecins. Par exemple, en ce qui me concerne, j’ai décidé de profiter de cette « pause » running en m’inscrivant à la salle de sport : je sais que le renforcement musculaire me permettra d’être plus forte et de prévenir les éventuelles blessures à venir. JACKPOT !

Même si ce n’est pas pour faire du sport, il est important de garder contact avec le milieu sportif. Vous pouvez vous porter bénévole pendant des courses officielles ou autres évènements sportifs. Cela vous permettra alors de voir les choses d’une chose façon 🙂

 

Ne perdez espoir et tirez des leçons pour l’avenir

 

Ne vous en faites pas, vos objectifs seront atteints un jour où l’autre. Vous avez le temps. Rien ne sert de mettre sa santé en péril pour une date sur le calendrier ! Si vous gardez la motivation, vous atteindrez vos buts un jours où l’autre : ce n’est pas parce que vous êtes blessés qu’il faut oublier tous vos projets sportifs. Au contraire ! Repérez des courses ou des challenges qui vous ferez envie une fois soignés : cela vous permettra de rester dans une démarche optimiste.  En outre, si le sport vous prend pas mal de temps, vous pouvez également profiter de freiner le sport pour passer du temps avec votre famille ou vos amis. 😉

Enfin, la blessure permet souvent de prendre un nouveau départ sur de bonnes bases. L’arrêt du sport peut vous permettre de prendre du recul, de relativiser et de vous remettre en question sur votre pratique. Essayez de tirer du positif de ce moment difficile. Parfois même, une coupure vous permettra de retrouver du plaisir lorsque vous reprendrez du sport puisque souvent, une blessure s’accompagne de frustration ou de perte de motivation.


Voilà c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cet article vous aidera à traverser cette période pas toujours facile à vivre pour des drogué(e)s de sport 😉 On se retrouve vite pour un prochain article. D’ici là, prenez soin de vous !Signature

 

,

Suivez moi sur : FacebookInstagram

Publicités

4 commentaires sur « Au secours, je suis blessée ! »

  1. J’ai adoré ton article, explicite et complet
    Je sors d’une blessure qui m’a fait peur, causée je pense par une carence en fer. Je n’ai eu une pose que de une semaine et demi mais m’entraînant 3 fois par semaines et voulant faire un Trail ce week-end c’était horrible. Résultat pas de Trail et je ne le regrette plus. J’ai continuer le sport comme tu précises et maintenant je me ménage avant de reprendre vraiment. J’y vais pas étape!
    Bisous et merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s